Artemisia : un remède contre le palu accessible aux plus vulnérables, et des revenus complémentaires au village.

Quelques jours après les travaux scientifiques menés dans son pays, le Président malgache Andry Rajoelina a déclaré  ce 19 avril sur son compte twitter officiel : « Madagascar lance ce lundi 20/04 un remède traditionnel amélioré à la fois préventif et curatif « le Covid-Organics »  Il est composé d’Artemisia et de plantes médicinales Malagasy. » 

Après vous avoir présenté ici  la ligne de conduite donnée il y a quelques semaines par  la Maison de l’Artemisia Bénin face au COVID-19, découvrez ci-dessous nos actions de lutte contre le paludisme grâce à la chaîne de valeur inclusive Artemisia. 

L’engagement de SENS Bénin sur la filière Artemisia depuis 2015

 

C’est par le biais de SENS France qu’en 2015, les responsables de SENS Bénin rencontrent pour la première fois le Dr Lucile Cornet-Vernet, Fondatrice de l’association française La Maison de l’Artemisia  et la sollicitent pour une formation au Bénin.

En effet, œuvrer à l’émergence d’une filière Artemisia au Bénin entrait parfaitement dans la stratégie d’intervention du groupe SENS : face à des situations d’exclusion et de vulnérabilité, créer et développer des modèles économiques inclusifs, portés par des entrepreneurs voulant contribuer significativement au développement durable de leur territoire.

Depuis 2016, SENS Bénin a développé le savoir- faire et la capacité de production de l’Artemisia au village, et fait émerger deux entreprises : Passerelle des PAM et BIOAromate, qui produisent selon le cahier des charges prescrit, de la tisane d’Artemisia à partir de matière première fournie par plus de 150 fournisseurs ruraux dont 40% de femmes.  Grâce au contrat avec l’entreprise BioAromate, les 60 femmes ont ainsi réalisé un chiffre d’affaire total de 800000f CFA.

                                                                     Pesée de l’Artemisia récolté dans les jardins avant la vente à l’Entreprise  solidaire BIOAromate.

Avec le concours de plusieurs partenaires SENS Benin, la culture de l’Artemisia s’est ainsi développée dans plus d’une centaine de jardins de plantes aromatiques et médicinales de petit(e)s exploitant(e)s agricoles inclus dans 16 pôles « PIVERT » (pôles d’innovation verte, d’énergie rurale et de transformation). Ces petits producteurs et productrices au village sont accompagnés par les entrepreneurs solidaires ruraux du réseau B’EST, dénommés ESSOR (Entrepreneurs Solidaires de Services aux Ruraux). Ainsi en 2019, c’est environ 150 jardins installés et 25000 personnes de tout âge qui ont consommé la tisane d’Artemisia dans les villes et villages environnant ces pôles PIVERT.

S’appuyant sur le système d’acteurs ruraux développé en milieu rural dans le cadre du *programme B’EST, Sandrine SEGLA (Passerelle des PAM) et Darling GUIDIGAN (BIOAromateà la suite de missions d’appui externe à SENS Bénin, ont ainsi donné naissance à deux entreprises solidaires qui créent des revenus nouveaux et sécurisés pour des ruraux, et apportent une contribution à la lutte contre le paludisme au Bénin.

Pour la distribution de la tisane au village comme en ville, selon l’approche chaîne de valeur inclusive promue et soutenue par SENS Bénin, Passerelle des PAM et BIO Aromate collaborent avec les ESSOR, et avec 2 entreprises de distribution, Forces de Vente du réseau B’EST, Terroir Bénin à Bohicon et Mark’Ethic à Cotonou.

 

Au-delà de son intérêt dans la lutte contre le paludisme, dans le contexte actuel de mobilisation contre la propagation du COVID19, l’Artemisia est clairement identifiée comme une solution accessible. Afin de répondre au besoin croissant, les acteurs économiques (fournisseurs de matières premières, entrepreneurs de transformation, distributeurs) de la chaîne de valeur Artemisia du réseau B’EST, avec l’appui de SENS Bénin et des partenaires du réseau B’EST, sont plus que jamais mobilisés pour produire de la tisane d’Artemisia en grande quantité – disponible au village comme en ville. C’est en effet dans des situations de crise que l’union fait la force, et c’est là que réside tout l’intérêt et la puissance de notre approche « B’EST chaîne de valeur inclusive ».

*Programme B’EST : Bénin Entreprendre Solidaire avec Son Territoire